Une Constituante migrante

Une Constituante migrante

Centre Pompidou 
Samedi 28 & Dimcanche 29 janvier 2017

Grande salle du Centre Pompidou de 14h à 21h

Dans le cadre du Festival Hors Pistes 12ème édition (25 janvier au 12 février 2017)

Babi Badalov, Me Grant He Grant, 2015, Peinture sur tissu Courtesy galerie Jérôme Poggi, Paris

Babi Badalov, Me Grant He Grant, 2015, Peinture sur tissu
Courtesy galerie Jérôme Poggi, Paris

Les 28 et 29 janvier 2017, une assemblée d’écrivains, poètes, artistes, intellectuels, juristes, politologues, migrants, œuvrera à l’écriture collective d’une Constituante pour un peuple qui manque.

Responsable de la mort de dizaine de milliers de migrants aux portes de l’Europe, la route maritime de la Méditerranée est la route la plus mortelle du 21ème siècle. Dans les années à venir, on le sait, le nombre de migrants et de réfugiés est promis à augmenter encore, pour des raisons économiques, politiques, mais aussi et surtout, climatiques, dessinant un devenir-migrant du monde. Quelle alternative à cette Méditerranée devenue cimetière marin de la « forteresse Europe », et à cet « encampement du monde » (Michel Agier) que l’on nous promet ? Si la mer est ce lieu matériel de toute la cruauté des expériences de la traversée, des vies perdues, elle est aussi, et dans le même temps, cet espace de mythologies, de spectres, et d’invention, en ce qu’elle est le lieu d’une juridiction non encore stabilisée.

Quel type de communauté organiser dans ce temps de survie ?
Une assemblée constituante migrante est une communauté négative, qui ne peut, par définition, se constituer, en tant que nation. Elle est l’assemblée de ce peuple qui manque, de ce peuple mineur, éternellement mineur, qui défait le lieu de séparation entre son dedans et son dehors. Une Constituante migrante est en cela l’a-réalisation des communautés migrantes, son incompossibilité même, un désir de faire commun dans la récusation de toute solidification des appartenances. Que pourrait être, que devrait être, une constituante pour un peuple qui fait défaut ?

Cette assemblée pirate, en exil, cherche, pour autant, délibérément une forme instituante. Si celle-ci s’ouvre, d’abord, par un espace de déposition, de procès-verbal et de jugement (rendre compte de, témoigner de – nous cherchons ici à documenter, à qualifier les responsabilités des vies perdues), s’il s’agit d’ouvrir un débat public et une controverse politique, cette assemblée est aussi une expérience de pensée, une simulation. Chacun des membres de cette assemblée est amené à proposer un article, article qui sera négocié, amendé avant d’être adopté ou rejeté à l’issue de ces deux jours. Le texte final, ne s’interdit aucun possible linguistique, aucun écart, il est le lieu de nos langues – poétiques, philosophiques, techniques – et traversé par de multiples migrances linguistiques, par toutes nos langues exilées, superposées en nous-mêmes.
La mer est la terre manquante d’un pays migrant.

Avec Michel Agier / Nisrine Al Zahre / Kader Attia / Babi Badalov / Marie-Laure Basilien Gainche / Etienne Balibar / Tania Bruguera / Patrick Chamoiseau / Yves Citton / Catherine Coquio / Mahmoud El Hajj / Sylvain George / Charles Heller & Lorenzo Pezzani (Forensis Oceanography) / Marielle Macé / Mathieu Larnaudie / Carpanin Marimoutou / James Noël / Philippe Rekacewicz / Emmanuel Ruben / Dorcy Rugamba / Camille de Toledo / Samy Tchak / Sébastien Thiéry – le P.E.R.O.U. / Camille Louis & Etienne Tassin / Laurent de Sutter / Françoise Vergès / Abdourahman Waberi / …

Une proposition de Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós / le peuple qui manque
Scénographie : Adel Cersaque

Source : Une Constituante migrante » le peuple qui manque – a people is missing


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s