Parution de l’ouvrage Etat(s) des frontières

L’actualité la plus récente se charge presque quotidiennement de souligner l’importance et l’urgence de mener une réflexion d’envergure sur la question des frontières.

Alors qu’il pouvait sembler, vu d’Europe, que les frontières étaient en voie d’affadissement, une telle analyse n’est plus aujourd’hui soutenable. D’une part, le phénomène européen apparaît bien comme une exception dans un monde dont les frontières sont à la fois plus poreuses aux marchandises et plus étanches aux personnes. D’autre part, au sein même de l’Union, les récents événements, de la crise des réfugiés aux attaques terroristes, du Brexit à la remise en cause de l’égalité de traitement montrent à quel point la tentation est grande de rétablir le contrôle autour d’un territoire national apparaissant à tort ou à raison comme le seul garant d’une protection particulière.

Parallèlement, les frontières elles-mêmes ont muté. Leur effectivité, leur utilité, leurs dispositifs techniques même, sont aujourd’hui en complète recomposition. Zones de contact, zones de conflits, zones d’articulation entre ordres juridiques, les frontières jouent aujourd’hui de multiples rôles juridiques et politiques, que seule une réflexion globale permet d’appréhender.

C’est à l’analyse de ces mutations que se sont attelés professeurs et doctoratns du département de droit international et européen de l’Ecole de droit de la Sorbonne.

R° Perspectives-N°37-Frontières 142055_cv copie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s