GISTI – L’Europe et ses voisins : marchandages migratoires

« Accords de réadmission, de coopération, Migration Compact, accords bilatéraux… Depuis plusieurs années, on assiste à une prolifération des accords passés par l’Union européenne (et ses États membres) avec les pays d’émigration et qui ont pour finalité de stopper les flux de migrations aux portes de l’Europe, quand bien même elles seraient le fait de personnes en demande de protection internationale. Et peu importe que la charge du contrôle des frontières et de l’accueil des migrants incombe dès lors à des pays bien moins développés que les riches nations européennes. L’Europe est à ce point omnibulée par les flux migratoires qu’elle fait feu de tout bois, insérant des clauses de réadmission (des personnes indésirables sur le sol européen) dans les accords de toute nature passés avec des pays tiers, et dont ce n’est pas l’objet (les accords de partenariat économique par exemple). Son obsession est telle qu’elle ne s’embarrasse même plus des formes juridiques ni ne questionne la nature des régimes avec lesquels elle contracte, multipliant les textes, déclarations, mémoires d’entente sans fondement juridique et donc « injusticiables ». En attendant, les dupes de ces accords restent les plus faibles dans ce rapport de forces imposé par l’UE à coup de millions d’euros : les pays d’émigration ou de transit, nouvelles frontières européennes ».

Source : GISTI – L’Europe et ses voisins : marchandages migratoires


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s