Intensification des combats à Tripoli : le HCR évacue des réfugiés depuis la Libye vers le Niger

« Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a évacué 163 réfugiés depuis la Libye vers le Niger. C’est la toute première rotation aérienne de ce type depuis l’intensification des combats dans la capitale libyenne il y a deux semaines. L’avion est arrivé à destination vendredi matin.

Le HCR a travaillé avec le ministère libyen de l’Intérieur et les autorités nigériennes pour rendre possible cette évacuation.

Toutes les personnes évacuées, dont des dizaines de femmes et d’enfants, étaient jusque-là détenues en Libye. Parmi elles se trouvaient un grand nombre de personnes que le HCR avait récemment relocalisées depuis les centres de détention d’Abu Salim et d’Aïn Zara – tous deux situés à proximité des lignes de front.

Le HCR demeure très inquiet pour la sécurité des réfugiés et des migrants qui demeurent pris au piège dans les centres de détention et qui sont exposés à la violence.

« Étant donné la situation en Libye, les évacuations humanitaires s’avèrent une bouée de sauvetage pour les réfugiés détenus dans le pays et dont l’existence est en péril », a déclaré Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

« Le Niger fait preuve d’une solidarité exemplaire et sans pareille dans le monde en accueillant ces réfugiés, mais il ne peut agir seul. Cette responsabilité doit être partagée. Il est important que d’autres pays apportent également leur concours et contribuent à faire sortir les réfugiés vulnérables depuis la Libye pour assurer leur sécurité. »

Le HCR réitère son appel à l’attention des pays de réinstallation pour qu’ils assurent le départ rapide de réfugiés qui ont été acceptés pour une réinstallation depuis le Niger, et ce afin de libérer des places d’hébergement pour les personnes nouvellement évacuées depuis Tripoli. 

Après avoir obtenu leur libération des centres de détention et dans l’attente de leur départ depuis la Libye, les réfugiés évacués étaient hébergés au centre de rassemblement et de départ (GDF) du HCR dans le centre de Tripoli pendant l’organisation de leur transfert vers le Niger.

Le HCR fait son possible pour assurer la sécurité des personnes les plus vulnérables via leur relocalisation depuis des centres de détention vers le GDF. Durant les dix derniers jours, le HCR est parvenu à transférer 539 réfugiés maintenus dans différents centres de détention situés à proximité immédiate des zones de conflit – y compris 179 personnes emprisonnées au centre de détention d’Abu Selim, dans le sud de Tripoli, mercredi au cœur de violents affrontements survenant non loin.

Plus de 3000 réfugiés et migrants sont toujours détenus dans des lieux à portée des tirs, notamment dans les centres de détention de Qasr Bin Ghasheer, Al Sabaa et Tajoura.

Le HCR lance un appel urgent à la communauté internationale en vue de solutions pour tous les réfugiés bloqués et détenus en Libye, notamment au moyen d’évacuations et de couloirs humanitaires, afin que les réfugiés hébergés au centre de rassemblement et de départ puissent trouver la sécurité à l’étranger, et pour développer la capacité d’accueil très limitée du centre.

19 avril 2019

Source : Intensification des combats à Tripoli : le HCR évacue des réfugiés depuis la Libye vers le Niger


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.